Calendrier des activités

Participez! Être visible, ça rapporte!

La Chambre vous suggère des activités de réseautage ou de la formation pertinente pour la communauté d’affaires de la région. Voilà l’occasion de bonifier votre savoir-faire ou de rencontrer des gens tout autant passionnés que vous! 

juillet 2021

d l m m j v s
27
28
29
30
1
2
3
 
 
 
 
 
 
 
4
5
6
7
8
9
10
 
 
 
 
 
 
 
11
12
13
14
15
16
17
 
 
 
 
Acadie Love 9 h 00 - 20 h 00
 
 
 
 
18
19
20
21
22
23
24
 
 
 
 
 
 
 
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
 
 
 
 

Babillard

Pour vous tenir au courant

Rapport de direction AGA : Retour sur 2020 et mise à jour des priorités 2021

Le mardi 22 juin 2021

Voici les grandes lignes de ce qui a été travaillé en 2020 et ce qui est priorisé en 2021, ainsi que le nouveau conseil d'administration élu à l'AGA du 22 juin 2021. 

Lettre aux nouveaux élus municipaux

Le lundi 21 juin 2021

Le 21 juin 2021

 

Élus municipaux du Grand Caraquet

Village de Bas-Caraquet

Village de Grande-Anse

Village de Maisonnette

Village de Paquetville

Village de Saint-Léolin

Ville de Caraquet

 

Objet : Présentation des dossiers touchant les membres de la CCTGC

 

Mesdames,

Messieurs,  

 

Par la présente, la Chambre de commerce et du tourisme du Grand Caraquet (CCTGC) désire vous féliciter, chers élus municipaux pour votre engagement envers vos communautés respectives. Nous désirons aussi profiter du moment pour vous sensibiliser aux enjeux auxquels font face nos membres; des dossiers municipaux qui préoccupent nos membres, de la sévérité de la situation toujours vécue par les petites et moyennes entreprises (PME) de notre territoire en ce moment de pandémie mondiale, ainsi que de vous rappeler l’apport important de nos PME dans l’économie locale, et finalement, vous demander de prioriser les entreprises locales lors de la prise de vos décisions.

 

En plus des dossiers liés spécifiquement à certains paliers gouvernementaux, nos membres sont aux prises avec des dossiers larges pour lesquels il n’y a pas de solution facile. Comme par exemple : la pénurie de main-d’œuvre, la mondialisation et le virage informatique, le manque de relève entrepreneuriale, etc. 

 

Nous profitons de l’occasion pour vous souligner les dossiers que nos membres priorisent au niveau municipal, dont l’achat local, la communication de la municipalité avec les entreprises, assurer que les règles d’affichages ne sont pas un frein aux affaires, et le suivi d’un processus transparent d’appel d’offres qui priorise les entreprises locales.

 

Lors de notre dernier sondage auprès des membres effectué en mai, les répondants ont révélé, entre autres, que :

  • 59% Subissent encore des conséquences négatives dû au COVID-19 (baisse d’achalandage, magasinage en ligne augmente, clientèle craintive, fermeture des frontières, restrictions d’occupation/événements)
  • Pertes de revenu prévues en 2021:
    • 39% prévoient des pertes entre 20 et 39%
    • 24% prévoient des pertes entre 40 et 59%;
    • 7% prévoient des pertes de plus de 60%.

 

Alors que nos PME font face à de nombreux obstacles afin de surmonter la crise liée au COVID-19 et voir à la reprise de leurs activités et de notre économie, nous désirons vous rappeler l’apport important de nos PME dans l’économie locale, ainsi que leur contribution considérable dans les budgets gouvernementaux, incluant celui de nos municipalités. 

 

Plusieurs organismes du territoire, incluant la CCTGC, l’Office du tourisme de la Péninsule acadienne, et autres, s’affairent à promouvoir l’achat local à tous les niveaux afin de soutenir nos PME, mais chacun doit y mettre du sien. Nous implorons donc les différents conseils municipaux du territoire à non-seulement prioriser nos PME locales lors de vos achats, mais de travailler activement afin d’assurer que lors de toutes décisions, tout au long de vos mandats respectifs, vous prendrez en considération les impacts de ces dites décisions sur ces entreprises qui sont le cœur de nos communautés, et l’épine dorsale de notre économie.

 

Vous souhaitant à tous un mandat productif, veuillez agréer, Mesdames, Messieurs, nos salutations distinguées.

 

Normand Mourant

Président

Les Chambres du NB envoient une lettre à l'Honorable Ernie Steeves, Ministre des Finances

Le mardi 10 novembre 2020

L’Honorable Ernie Steeves, ministre des Finances

Chancery Place

C.P. 6000

Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1

Par courriel: ernie.steeves@gnb.ca 

Re: Politiques d'ANBL affectant la viabilité et la croissance des brasseries artisanales locales

Cher ministre Steeves,

Nous vous écrivons aujourd'hui pour faire suite à une réunion à laquelle vous avez assisté le 28 octobre 2020 avec l'Association des producteurs d'alcool artisanal du Nouveau-Brunswick (ci-après «APAANB»). Merci de continuer à collaborer avec les entreprises afin que les secteurs public et privé puissent mieux travailler ensemble pour faire avancer la province.

En tant qu'organismes commerciaux comptant principalement parmi nos membres des petites entreprises, nous sommes parfaitement conscients de la nécessité d'équilibrer les besoins de revenus à court terme avec une croissance à moyen et long terme (en particulier dans le climat actuel) et sommes sensibles aux pressions liées à la pandémie sur les finances publiques. Nous pouvons également comprendre et respecter votre position selon laquelle ANBL n'est pas un organisme de développement économique, et que votre gouvernement compte sur les bénéfices générés par la vente d'alcool pour financer ses services.

Cependant, bien qu'ANBL puisse ne pas être responsable du développement économique, il est indéniable que les décisions politiques prises par (ou au nom de) la société ont des impacts significatifs et tangibles sur la croissance économique du secteur privé. La situation est analogue à la stratégie d'approvisionnement Nouveau-Brunswick d'abord publiée récemment. L'approvisionnement, au sens classique du terme, ne vise pas non plus à favoriser le développement économique, mais plutôt à optimiser les ressources du gouvernement. Cependant, la nouvelle stratégie reconnaît correctement l'impact important que l'approvisionnement peut avoir sur la croissance, l'innovation et même la survie des entreprises du Nouveau-Brunswick.

Si le Nouveau-Brunswick veut effectivement avoir un monopole dans le secteur de la distribution d'alcool, nous pouvons convenir que les politiques adoptées par ANBL ne devraient pas, à tout le moins, nuire activement à la croissance du secteur privé. Un message clé que nos chambres ont toujours transmis à tous les niveaux de gouvernement est que toutes les décisions prises par le gouvernement doivent être considérées à travers une «lentille commerciale». Cette situation est un exemple clair de la raison pour laquelle cela est important, et pourquoi il est essentiel que le gouvernement travaille en étroite collaboration avec le secteur privé afin que cette lentille soit claire et précise. Travailler plus étroitement avec le secteur privé pour élaborer des politiques et des procédures aiderait à éviter de nombreux cas de conséquences imprévues néfastes qui ralentissent la croissance du secteur privé.

Un groupe de travail ou un groupe d'intervention industrie-gouvernement est une demande raisonnable de la part des membres de la APAANB afin qu'ANBL puisse continuer à être rentable et à fournir des revenus dont le gouvernement du Nouveau-Brunswick a grand besoin tout en ne supprimant pas involontairement la croissance du secteur privé. Le récent plan d'entreposage de la bière artisanale dans un emplacement central (Fredericton) est un exemple parfait de la nécessité d'un tel groupe.

Nous croyons comprendre que c'est l'industrie elle-même qui a demandé un tel programme et ANBL a répondu positivement à cette idée, ce qui est formidable, mais le processus a ensuite été conçu, communiqué et presque mis en œuvre sans la participation des participants de l'industrie, ce qui a abouti à un programme qui favorise de manière disproportionnée les grands producteurs, crée un terrain de jeu inégal basé sur la géographie et contient des défauts de conception fondamentaux tels que les frais compétitifs et le stockage non réfrigéré pour la bière artisanale non pasteurisée.

De même, l'industrie estime que jusqu’à 80% de leurs produits pourront être retirés des étagères d'ANBL avec les nouvelles exigences minimales de vente de produits. De plus, le passage prévu de 30 à 270 jours pour qu'un produit soit répertorié auprès d'ANBL signifiera que les petits producteurs seront dissuadés d'innover, seront incapables de s'adapter rapidement à la demande des clients et, dans de nombreux cas, seront forcés à deviner les rendements des cultures et les produits qui en résulteront. Cette formule n'est pas exactement la recette du succès.

Bien sûr, ce ne sont là que quelques exemples; il incomberait aux gouvernements à tous les niveaux de faire en sorte que la pratique habituelle soit de travailler avec le secteur privé pour élaborer des politiques et des procédures en premier lieu. Avec une véritable lentille commerciale, toutes les branches du gouvernement devraient prendre la position de soutenir les entreprises en démarrage et les entreprises locales et «par défaut, oui» dans la mesure du possible. Nous savons que le gouvernement cherche des moyens pour que le gouvernement soutienne les entreprises sans fournir de soutien financier direct; il s’agit d’une industrie dont le potentiel attend d’être débloqué avec l’élimination de la paperasserie et des politiques uniquement axées sur les résultats d’ANBL. Le gouvernement ne fait pas que concurrencer les entreprises de ce secteur, il les retient.

Comme l'a écrit le premier ministre Higgs à la Chambre de commerce de Fredericton le 26 octobre 2020: «Nous reconnaissons que chaque décision et nouvelle politique doit tenir compte de l'impact sur le secteur privé. Cette lentille est à la base de notre programme de promotion de la croissance et garantit les bonnes conditions pour que le secteur privé prospère. » Nous ne pourrions être plus en accord.

En novembre 2019, à propos de Cannabis NB, vous avez déclaré que «le gouvernement ne devrait pas être une entreprise commerciale». Bien que nous comprenions que vous parliez en termes généraux, il semblerait que la seule différence perceptible entre Cannabis NB et ANBL à cet égard semble être la rentabilité d'ANBL. Le fait demeure que le gouvernement est dans le secteur de l'alcool et, pour le meilleur ou pour le pire, cela a un impact sur les petites entreprises locales. Nous vous demandons, à vous et à votre gouvernement, de reconnaître cette réalité et de travailler plus étroitement avec l'industrie pour mieux comprendre les impacts de la politique d'ANBL sur leurs opérations afin que les participants des secteurs public et privé puissent réussir et durer.

Cordialement,
 
Anne McGraw, Directrice générale, Chambre de Commerce du Grand Shediac 
Barbara Meed, Présidente, Florenceville-Bristol, and District Chamber of Commerce
David Duplisea, PDG, The Saint John Region Chamber of Commerce
John Wishart, PDG, Chambre de Commerce pour le Grand Moncton
Julie Bilodeau, Directrice générale, Chambre de commerce du Grand Tracadie-Sheila
Julie Pinnette, Directrice générale, Chambre de Commerce Chaleur
Krista Ross, PDG, Fredericton Chamber of Commerce
Rebecca Preston, Directrice générale, Chambre de commerce et du tourisme du Grand Caraquet
Sheri Somerville, PDG, Chambre de commerce de l'Atlantique

cc: Hon. Blaine Higgs, Premier ministre, Province du Nouveau-Brunswick

cc: Hon. Arlene Dunn, Ministre des Affaires autochtones, Ministre Responsable du Développement économique et des petites entreprises, ONB et de l’Immigration

cc: Carol Alderdice, PDG, Association de l’Industrie touristique du Nouveau-Brunswick

Catégories :

Liens utiles

Consultez ces ressources utiles

Agence de promotion économique du Canada atlantique
Centre-Ville Caraquet
Chambre de commerce de l’Atlantique
Chambre de commerce française au Canada
Commission des services régionaux – Péninsule acadienne
Conseil Économique du Nouveau-Brunswick
Corporation au bénéfice du développement communautaire de la Péninsule acadienne
Emplois NB - Ressource pour les employeurs
Gouvernement du Nouveau-Brunswick
La Banque de développement du Canada
La Chambre de commerce du Canada
Le Réseau de développement économique et d’employabilité du Canada
Office du tourisme de la Péninsule acadienne
Régime d’assurances collectives des chambres de commerce
Réseau Entreprises Canada
Services Canada
Tourisme NB
Village de Bas-Caraquet
Village de Bertrand
Village de Grande-Anse
Village de Maisonnette
Village de Paquetville
Village de Saint-Léolin
Ville de Caraquet

Appels d'offres

Il n'y a pas d'appel d'offres pour le moment.